Les formations dans l'agriculture

Après un bac agricole

Les titulaires d’un bac agricole STPA et STAE (agroalimentaire et agronomie) s’orientent le plus souvent vers le BTSA, prolongement de leur spécialité d’origine. Les bacheliers en STPA auront plus de facilité dans les filières d’analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques des industries agroalimentaires et technico-commerciales dans leur domaine.
Les bacheliers en STAE prennent le chemin des BTSA d’analyse et de conduite de systèmes d’exploitation, ou de technico-commercial. Ils s’orientent également vers les BTSA qui sont dans la droite ligne de leur spécialité. Par ailleurs, près de 50 % des titulaires d’un BTSA continuent leurs études.

Le BTS agricole (BTSA) accès et formations

Pour intégrer un BTSA ou un BTS du domaine agricole, une sélection sur dossier attend tous les postulants. La formation s’adresse surtout aux titulaires de bacs S, STAE ou STPA.
Si diriger une exploitation vous tente, le BTSA analyse et conduite de systèmes d’exploitation est pour vous. Une variante existe pour un autre type de climat : agriculture en région chaude.
Par ailleurs, le BTSA agronomie tropicale est axé sur les techniques de production propres aux climats rencontrés dans les départements d’outre-mer.
Les BTSA production animale, production aquacole, production horticole, viticulture et œnologie proposent des formations spécifiques à ces derniers domaines. Les titulaires du BTSA technologies végétales pourront utilement conseiller les exploitants dans leur travail ou conduire des recherches en laboratoire. Enfin, la filière génie des équipements agricoles vous permet de vous familiariser avec les outils de l’exploitation.
Dans le domaine de l’environnement, le BTSA gestion et protection de la nature forme à la préservation des espaces naturels tandis que le BTSA gestion forestière s’intéresse plus à l’exploitation : gestion des massifs, de la production de bois, de l’aménagement.
Le BTSA gestion et maîtrise de l’eau comprend depuis cette année une option maîtrise de l’eau en agriculture et aménagement. Il débouche aussi bien sur une carrière de conseiller que sur l’exploitation des cours et des plans d’eau.
Enfin, et dans une optique plus esthétique, il existe un BTSA aménagements paysagers.
Deux BTSA préparent aux métiers de transformation des produits agricoles. Le premier, industries agroalimentaires, forme au traitement des laitages et des viandes, par exemple. Le second, analyses agricoles biologiques et biotechnologiques, est plus orienté vers la recherche et le développement.
À savoir.
Deux brevets viennent s’ajouter aux BTSA : le BTS industries céréalières (exploitation, conseil et recherche en laboratoire) et le BTS qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries.

Les DUT du secteur agricole

Plus sélectifs que les BTSA, les DUT du domaine agricole s’adressent surtout aux bacheliers S, STAE et STPA. Le recrutement se fait sur dossier et entretien (seuls les titulaires d’un BTA devront passer un examen). Le DUT industries alimentaires et biologiques vous ouvre les portes des entreprises de fabrication de produits alimentaires. Des étapes de fabrication au contrôle des produits en passant par la recherche et le développement, la palette des métiers accessibles à la suite de ce diplôme est large. Avec le DUT analyses biologiques et biochimies, vous pourrez aussi bien travailler dans un laboratoire d’analyses médicales qu’alimentaires.
Quant au DUT agronomie, qui donne accès aux laboratoires publics et privés dans le domaine de l’analyse et du contrôle en biologie ou en environnement, il nécessite un bac S.

Les DEUST spécialisés dans l'agriculture

Il existe cinq DEUST dans la filière agroalimentaire-agriculture, chacun abordant un aspect quelque peu délaissé par les BTSA et par les DUT. L’université de Bordeaux I propose une formation en agroressources. À Aix-Marseille III, on pourra se pencher sur la gestion de l’espace naturel. Lille I s’intéresse au monde maritime à travers les DEUST technicien de la mer et du littoral et commerce national et international des produits de la mer. Lille propose aussi une formation pour devenir technicien de valorisation des produits agricoles.

 

Pour plus d'informations, le Centre national de promotion rurale (CNPR) se concentre sur le domaine agricole.

Ecoledagriculture.com - Tous droits réservés - Contacts